UP

Le petit déjeuner est reconnu pour son importance. Pour certaines cultures, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, pas seulement à cause de la nourriture, mais aussi en raison de la fonction de socialisation, qui correspond à cette nourriture.

De côté physiologique, à travers du petit déjeuner un long jeûne est rompu. Pendant la nuit, le cerveau demeure dans une telle position, qu’ il faudra pour les activités de la journée suivante de l’énergie avec laquelle contribue le petit déjeuner. Pour cet objectif on doit connaitrebien quels sont nourrissants basiques qu’on va consommer: les vitamines, les protéines, le zinc, le calcium, entre autres.

Nous avons défini un bon petit déjeuner comme le mélange de produits laitiers, pain, céréales et fruits divers, qui contribuent pour environ 30% des nutriments importants pour le corps. Ces nutriments sont associés avec le bon fonctionnement du corps. Un petit déjeuner complet est toujours associé à l’activité du corps et du cerveau.

Mais le petit déjeuner peut sérieusement le décollage d’être utiles. Après une recherche de l’Université de Nottingham au Royaume-Uni, la plus partie du niveau de grasses est éliminé pendant l’exercice, si on diminue l’index glycémique (IG) et augmente la consommation de plus de fibres dans le petit-déjeuner. Le Ärtzin, Emma Steveson, et son équipe de recherche ont travaillé avec huit femmes en bonne santé qui n’ont pas un régime alimentaire particulier. Dans la recherche, ils ont offert deux petits déjeuners: un petit déjeuner livré à un haute niveau glycémique et petit-déjeuner d’autres avec plus de fibres et moins niveau glycémique. Chaque femme a pris un type de petit déjeuner et après trois heures, elles ont été entrainées. Dans l’exercice, les femmes qui mangeaient plus de fibres et à faible IG, ont une haut niveau d’oxydation de grasses et les femmes qui ont pris un petit déjeuner avec le haut niveau de IG ont eu un faible niveau d’oxydation de IG.