UP

-     Escrito por editorbff

Amour et sport

Faire l’amour et faire de l’exercice de manière sporadique élève le risque d’infarctus.

Il y a plusieurs études qui affirment que faire de l’exercice est fondamentale pour maintenir une santé de fer. Ces études remarquent aussi que le sexe est également primordial pour obtenir une vie plus saine.

Cependant, de nouvelles études réalisées dernièrement, annoncent que faire l’amour de manière sporadique n’est pas bienfaisant pour la santé, elles signalent ces activités comme des causes possibles d’infarctus ou de morts subites d’origine cardiaques.

Ces conclusions sont rassemblées sur une étude élaborée par l’Université de Tufts, en Massachusetts qui vient d’être publié dans la prestigieuse revue The Journal of the American Medical Association. L’étude, dirigée par le docteur Issa Dahabreh, défend que faire de l’exercice occasionnellement, ainsi que faire l’amour sporadiquement augmente le risque de souffrir un épisode cardiaque grave, arrivant même à provoquer la mort.

De cette façon et selon cette étude, une personne qui fait de l’exercice de forme sporadique, par exemple une fois par semaine, multiplie par 3,5 le danger de souffrir un infarctus ou une mort subite d’origine cardiaque. De la même manière, le sexe sporadique, c’est-à-dire, approximativement, une fois au mois, multiplie par 2,7 les possibilités de souffrir l’un de ces épisodes.

Il faut donc déduire que faire du tennis ou jouer un match de football une fois à la semaine devient une activité à risque si elle n’est pas renforcée le reste du temps par d’autres pratiques.  Le docteur Issa Dahabreh est catégorique avec les conclusions de l’étude qui est basées sur 14 recherches indépendantes qui montrent plus de 6.000 cas.

Il suggère donc de faire de l’exercice et faire l’amour plus fréquemment pour palier les effets que le manque d’habitude provoque pour arriver à réduire le risque d’infarctus ou de mort subite cardiaque, en gagnant inévitablement une meilleure qualité de vie.